En guise d’introduction le cours retrace les grandes étapes de la construction européenne. Puis il se décompose en trois parties, la construction européenne vue à travers :

  • l’intégration commerciale
  • l’intégration financière
  • l’intégration politique.

Dans le cadre de la partie sur l’intégration commerciale, les grandes théories du commerce international sont présentées : la théorie mercantilistes, les avantages absolus, comparatifs, les nouvelles théories du commerce international ainsi que les théories de l’échange inégal ou de la remontée de la chaine de la valeur. L’objectif est d’expliquer à quelles conditions l’ouverture commerciale est favorable ou pas. Quels sont les acteurs qui en bénéficient et ceux qu’elle pénalise.

Dans la seconde partie, on retrace les évolutions du système monétaire international qui conduisent à la première tentative d’établissement d’un change fixe intra-européen, le serpent monétaire (1972). On explique ses difficultés, puis la formation du système monétaire européen de 1979. La crise du SME de 1993 est présentée en mobilisant le triangle de Mundell. Cette crise va lancer la création de l’euro afin de stopper toute velléité de spéculation sur les monnaies européennes.  L’intégration monétaire est ensuite analysée du point de vue de la théorie de la zone monétaire optimale (Mundell [1961]). On identifie les critères traditionnels qui permettent de dire s’il est pertinent d’établir une union monétaire entre différents pays. On établit que ce n’est pas le cas de l’Union monétaire qui a été réalisée sur des bases plus politiques qu’économiques, ce qui permet d’expliquer la crise de la zone euro. Les développements de la crise sont présentés et les modalités de résolution évoquées à travers le modèle IS-LM en économie ouverte et les interventions de la  banque centrale. On rappelle que la résolution de la crise ne peut se satisfaire uniquement de politiques conjoncturelles et doit conduire à un approfondissement institutionnel de l’intégration qui suppose des évolutions politiques que la crise est susceptibles de faire émerger.

Enfin dans la dernière partie sont présentées les grandes notions politiques de l’intégration européenne : souverainisme, fédéralisme, gouvernance intergouvernementale, principe de subsidiarité. La commission européenne, le parlement, le conseil Ecofin sont présentés ainsi que leurs dirigeants.

L’évaluation porte sur 40 questions qui sont fournies aux étudiants bien avant l’examen. Il peut s’agir d’un mix de plusieurs de ces questions.

 

 

Support de cours

Partie 1 et 2 Introduction + intégration commerciale petite mise à jour

Partie_3_Integration_monétaire/financière_zmo_pacte_de_stabilité

liens externes :  les grandes dates de l’intégration 

Sur la PAC les grandes étapes et supplément PAC Agrosup